Un an avec ma Nissan LEAF!

Eh oui, le 11 juillet 2015 marquait l’anniversaire du début de la location de ma Nissan LEAF.

Alors, tout d’abord, quelques statistiques résumées (cliquer sur ce lien pour avoir les statistiques  détaillées)

  • Un peu plus de 16 000 km de parcourus pour environ 252$ d’électricité.
  • Depuis l’arrivée de la LEAF, c’est environ 1 850$ d’économisé par rapport à une Corolla.
  • Plus de 3 000 kg de CO2 non créé et envoyé dans notre atmosphère.

Détails de cette économie de CO2:

Capture d’écran 2015-07-12 à 22.56.53

Capture d’écran de mon chiffrier cumulatif.

Capture d’écran 2015-07-12 à 21.42.39

Pour consulter le chiffrier au complet, cliquer sur ce lienChiffrier cumulatif


Que dire après 1 an?

Très satisfait de la voiture. J’avais une Prius hatchback de base.  Si je compare la conduite entre les deux autos, la LEAF est sans équivoque plus étoffée.  Les sièges sont confortables, l’isolation contre le bruit est meilleure, la position de conduite est très bonne.

Côté performance, c’est le jour et la nuit.  La LEAF offre des performances au départ similaires à un bon V6.  La Prius… eh bien, on passe.   Toutefois, il est possible d’avoir des souvenirs de Prius en utilisant le mode ÉCO de la LEAF.  On économise de l’électricité, mais on oublie les performances.  Étant donné que mes parcours sont bien à l’intérieur de l’autonomie de la LEAF, je n’utilise a peu près jamais ce mode, sauf l’hiver, lorsque c’est très glissant, ce mode aide à moins patiner sur le coin des rues.

Mon parcours quotidien est d’environ 30 km, dans une circulation assez lourde, beaucoup de pare-choc à pare-choc, avec de nombreux arrêts.  La LEAF s’acquitte haut la main de ce parcours. On me demande souvent si j’ai peur de « manquer de batterie ».  Eh non, lorsqu’on bouge pas, la LEAF consomme très peu d’énergie.  L’été, c’est la thermopompe qui fonctionne et consomme peu, en moyenne 5% par heure.  L’hiver, ça dépend de la température.  Plus chaud que -12, c’est très raisonnable, plus froid, alors, oui, ça consomme plus, on peut consommer un 10-15% par heure.


L’autre sujet « chaud », c’est l’hiver!

J’ai mis des Toyo Observe G05i.  Super.  La voiture est stable et offre une excellente performance dans la neige.  Un truc que j’ai appris sur les forums, c’est de désactiver le mode ‘anti-patinage’ lorsqu’il y a de la neige.  La conduite est fortement améliorée, il faut l’essayer pour comparer.

Le pré-chauffage est vraiment pratique.  Il suffit de le programmer pour chauffer l’habitacle un 30 minutes avant (en moyenne) notre départ et on entre dans une voiture chaude, les sièges chauds, le volant chaud et la batterie presqu’à 100% (le chauffage se fait à partir de la batterie qui est immédiatement chargée par le chargeur relié à la maison).  On peut aussi utiliser une minuterie dans laquelle on entre notre heure de départ, l’auto sera prête et la durée du chauffage s’ajuste selon la température.

Si on fait des courses, on peut démarrer le chauffage à distance avec l’application CarWings sur son iPhone (ou Android) et on entre dans une voiture chaude.  Au pire, même si on ne le fait pas, l’habitacle se réchauffe très rapidement car il y a des éléments chauffants en plus de la thermopompe pour donner un coup de chaleur au début.

Les sièges chauffants et le VOLANT chauffant font des miracles!

En gros, on ne gèle pas dans la LEAF… avec une bémol pour les pieds du conducteur et des passagers arrière.  En effet, le chauffage aux pieds est meilleur à droite qu’à gauche (tiens tiens, de quel côté conduisent les Japonais?).  Plusieurs se plaignent à raison d’un courant d’air qu’on ressent aux pieds du conducteur, c’est vrai.  Pas catastrophique, mais, un peu déplaisant.

Pour les passagers arrière, il y a un banc chauffant mais pas de ventilation au plancher, ce qui, on s’en doute, est un peu déplaisant lors des grands froids.

Si on veut étirer les kilomètres (disons plus de 80 km l’hiver), il faut tenir compte de l’énergie consommée par le chauffage car il s’agit d’un facteur important de consommation d’électricité dans les grands froids.


L’autonomie

Ah, le dernier sujet qui revient toujours… « Ça va-tu bien loin avant que la batterie soit à plat? »

La réponse:  « Ça dépends! ».

En ville, c’est très prévisible.  Les freinages permettent de récupérer de l’énergie et charger la batterie.  La vitesse moins élevée aide à utiliser moins d’énergie.

Sur l’autoroute, c’est une autre histoire.  La vitesse augmente la résistance et par conséquent la consommation.  Si on tente de suivre la circulation et de rouler 105-108 km/h sur l’autoroute, on peut  calculer 1% par km et on arrive pas loin de la réalité.

Si on modère ses transports et qu’on roule doux, moins vite, 95-100, qu’on n’accélère pas subitement pour dépasser, alors, on étire et on arrive à faire un 15 à 25% de plus.

L’utilisation de route secondaire où la limite est moins élevée est aussi une autre solution pour étirer l’autonomie de sa batterie.


Le réseau de recharge public

La LEAF n’ayant pas une grande autonomie, un réseau public de bornes de recharge est essentiel à l’adoption en plus grand nombre de ce genre de véhicule.

Pour pouvoir aller loin dans des temps raisonnable, il faut des BRCC (Borne Rapide à Courant Continu) qui permettent de gagner jusqu’à 80% de la capacité en moins de 30 minutes.

En ce mois de juillet 2015, il y en a beaucoup moins qu’on promettait à l’automne 2014… et c’est bien triste.

Bien que la majorité des recharges s’effectuent à la maison, lorsqu’on veut sortir du quotidien, ce manque cruel de BRCC limite les options et nous forcent à utiliser la Prius V familiale.

De plus, même les bornes « normales », celles de niveau 2 sont placées parfois à des endroits douteux, dans le sens qu’il n’y a pas tellement de choses à faire aux alentours en attendant la recharge.

M’enfin, il faut garder espoir que le nombre de bornes va augmenter et offrir plus de possibilités pour les longs parcours.  C’est un peu l’histoire de l’oeuf et la poule!

Advertisements

L’humanité va s’approvisionner en électricité de façon différente dans le futur

Un article intéressant dans Bloomberg qui résume bien les changements qui sont à nos portes en ce qui concerne la production de l’électricité.

Capture d’écran 2015-06-29 à 21.38.50

Six grandes tendances dans les 25 prochaines années

1. Le prix de l’énergie solaire continue de diminuer

2. Les investissements dans le solaire vont devenir massifs (trillions)

3. Décentralisation

4. La demande mondiale ralentie

5. Le gaz naturel est une mesure temporaire

6. Le climat restera endommagé.

À lire!

The Way Humans Get Electricity Is About to Change Forever

Mes statistiques Nissan LEAF – Mai 2015

Voici mes statistiques pour le mois de mai 2015.

Tiré de CARWINGS, le service de suivi de Nissan.

Malgré un mois de mai un peu frais, ce n’est rien comparé aux froids de l’hiver!

Pour le mois, 1539 km parcourus pour 20,41$ dollars d’électricité.

Par rapport à une Corolla qui fait une consommation moyenne de 10,8 litres au 100, c’est 95$ d’économisé!

Depuis l’arrivée de la LEAF, c’est environ 1 455$ d’économisé par rapport à une Corolla.

Pour plus de détails, voir le chiffrier du mois et un peu plus loin, le cumul depuis que j’ai l’auto.

Chiffrier détaillé

Capture d’écran 2015-06-11 à 22.31.11

Chiffrier cumulatif

Capture d’écran 2015-06-11 à 23.00.31

Diaporama détaillé: