Prius Prime et préchauffage

J’ai eu l’occasion de faire quelques tests au niveau du préchauffage de l’habitacle.

Il y a deux méthodes possibles.

Utiliser la télécommande et appuyer sur le bouton « A/C ».  

Selon la température extérieure et la température de la climatisation, l’auto va soit climatiser ou chauffer pour arriver à cette température.

Utiliser la programmation de charge différée et utiliser l’option « Prep. clim »

Il y a deux programmation possibles, soit l’heure à laquelle on veut que la charge débute OU l’heure à laquelle on veut partir avec l’auto et à laquelle on veut que la charge soit complète.

Dans les deux cas, la climatisation (ou chauffage dans le cas des températures froides) va fonctionner un maximum de 10 minutes.

En utilisant le truc d’un ami (c’est lui qui a pensé à cela, merci R.M.), j’ai mis dans l’auto un capteur de température extérieure de ma station météo.  Toujours selon ses conseils, me me suis assuré que le capteur ne sera pas influencé par le soleil, qu’il n’arrive pas dessus directement.

IMG_5418

Départ programmé pour 6:55 du matin avec l’option de préparation de la climatisation en fonction.

6:00
Extérieur: Environ -5°C
Dans l’auto: -1°C

La recharge était en cours, la 3e lumière clignotait sur le tableau de bord.  L’entrée et la sortie du circuit d’air est dans l’auto, alors, l’hiver, on bénéficie de la chaleur perdue par la recharge.  Ici, assez pour monter la température de quelques degrés.

6:45 Début chauffage
6:55 Fin chauffage.  Dans l’auto: +3°C

Un gain d’environ 8°C (il faut garder à l’esprit que le capteur de température n’est pas super précis, j’ignore sa précision).

Arrivé dans l’auto vers 6:57. Elle indiquait une autonomie de 37,4 km.

-=-=-=-

À la lumière de ce test, je conclu que la durée du chauffage programmé par Toyota est nettement trop courte.

Le chauffage est efficace, ce n’est pas le problème.  Une fois dans l’auto, on sent la chaleur aux pieds rapidement, ce qui indique une bonne performance de la thermopompe. On sent une belle chaleur de la bouche d’air qui est sur le tableau de bord vers la fenêtre.  L’auto devient vite confortable (les bancs chauffants et le volant chauffant aident aussi).

Mais, 10 minutes, cela ne donne pas assez de temps pour monter la température dans les 15-20 degrés, température plus agréable.

Conclusion (pour l’instant!):

L’utilisation de la programmation de charge entraîne bien des désagréments lorsqu’on veut charger immédiatement son auto (pour retourner faire des courses par exemple).  Il faut utiliser un bouton mal placé dans le tableau de bord pour faire afficher un menu (en faisant attention de la pas appuyer sur le bouton d’ouverture de la trappe d’essence!). Ensuite, il faut naviguer avec les flèches présentes sur le volant et appuyer sur l’équivalent du « Entrée » pour rendre la recharge immédiate.  Opération à refaire à chaque fois qu’on veut passer outre à la programmation.

Pour moi, il est plus avantageux de laisser la charge se faire au retour du boulot et d’utiliser la télécommande le matin pour faire 2 cycles de chauffages avant le départ.  Peut-être 3 lors des grands froids, on verra.

Advertisements

Prius Prime – Stats octobre 2017

Voici mes chiffres pour le mois d’octobre 2017.

Un seul grand tour sur l’autoroute pour visiter la famille et quelques occasions où j’ai dépassé les capacités de la batterie et du utiliser le moteur à essence.

Les chiffres du mois:

Distance:              1506  km
Dépense (estimée):
En électricité:      12,16$
En essence:           35,97$
Total =                   48,13$

Prix moyen par km: 0,0320$ / km

À remarquer qu’en isolant la partie « à l’essence », on arrive à une consommation moyenne de 4,16 l/100 km (sur une distance totale de 720 km).

Si on compare la consommation de ces kilomètres totaux faits avec une auto ou un VUS, on obtient une économie de:

Auto (10 l/100 km):    132$
VUS (16 l/100 km):     241$

Si vous désirez aux détails, cliquer sur le lien suivant:  Stats Octobre 2017

Prius Prime – Stats septembre 2017

Voici mes chiffres pour le mois de septembre 2017.

Petit mois tranquille, un seul voyage d’autoroute pour participer à un événement de l’AVEQ à Granby dans lequel j’ai présenté la Prius Prime.  À part quelques matins frais, les températures douces ont peu testé le système de chauffage qui c’est bien comporté le peu de fois que je l’ai utilisé.  Devrait servir plus au cours des prochaines semaines.

Les chiffres du mois:

Distance:              959  km
Dépense (estimée):
En électricité:      12,29$
En essence:            7,65$
Total =                   19,93$

Prix moyen par km: 0,0208$ / km

À remarquer qu’en isolant la partie « à l’essence », on arrive à une consommation moyenne de 4,37 l/100 km (sur une distance totale de 152 km).

Si on compare la consommation de ces kilomètres totaux faits avec une auto ou un VUS, on obtient une économie de:

Auto (10 l/100 km):    90$
VUS (16 l/100 km):     156$

Si vous désirez aux détails, cliquer sur le lien suivant:  Stats Septembre 2017.

Prius Prime – Au premier rang des ventes mondiales cumulées – août 2017

C’est que l’article d’Insideevs nous apprends.

On parle ici des voitures branchables (plug-in) seulement.

On voit que Toyota a vendu 35109 Prius Prime, soit le double des Volts vendues depuis le début de l’année.

111-13

De plus, l’article mentionne que ce n’est qu’en février que la Prime a débuté ses ventes au Japon et que l’inventaire a été limité un peu partout.  On n’a qu’à penser au Canada, les ventes ont débutées en juin et seulement au Québec.

 

 

Prius Prime – Statistiques août 2017

Voici mes chiffres pour le mois d’août 2017.

J’ai fait mon premier grand voyage d’autoroute.  Un beau 734 km.  Consommation moyenne de 4,2 l/100 km.  Le confort de l’auto était au rendez-vous.  Malgré des conditions routières très variables dans la première moitié du voyage, cette Prius a produit une consommation très raisonnable et a eu un comportement rassurant (vent de travers, pluie très forte).

Les chiffres du mois:

Distance: 1523  km
Dépense (estimée):
En électricité:      11,71$
En essence:          34,80$
Total =                   46,51$

Prix moyen par km: 0,0305$ / km

À remarquer qu’en isolant la partie « à l’essence », on arrive à une consommation moyenne de 4,31 l/100 km (sur une distance totale de 724 km).

Si on compare la consommation de ces kilomètres totaux faits avec une auto ou un VUS, on obtient une économie de:

Auto (10 l/100 km):    119$
VUS (16 l/100 km):     219$

Si vous désirez aux détails, cliquer sur le lien suivant:  Stats Août 2017

 

Prius Prime – Deux mois

Eh oui, voilà maintenant deux mois que je roule en Prius Prime version Technologie.  Un peu plus de 3200 km au compteur.

J’ai créé des chiffriers contenant mes statistiques d’utilisation, suffit de naviguer dans le menu Prius Prime pour les trouver.

Mes impressions?

Très content de la voiture et de ses capacités.  La possibilité de faire 45 km en mode pleinement électrique me convient parfaitement.  Mon trajet pour le boulot est de 22 km total (aller-retour).  Si je fait la recharge en arrivant de ce trajet, il suffit d’une heure pour que la batterie soit de nouveau complètement pleine.  Facile d’aller faire des courses avec une pleine charge en soirée.

Durant une fin de semaine, j’ai fait un parcours de 734 km.  J’ai fait 20 km sur la batterie, et je me suis mis en mode hybride pour conserver la batterie pour la partie urbaine de mon déplacement.  Pluie, vent, beau temps, un peu de tout.  Au final, j’ai obtenu une moyenne de 4,2 l/100 km.  Sur l’autoroute, je suivais la circulation, donc, un peu au dessus de la limite officielle de 100 km/h.

Évidement, après deux mois, j’ai trouvé des points qui sont un peu décevants dans l’auto.   Alors, en voici quelques uns:

  • Dans l’habitacle, il y a une barre chromée qui parcours le tableau de bord.  Lorsque le soleil entre dans l’habitacle selon un certain angle, c’est aveuglant.  Je vois maintenant plusieurs voitures avec ces caractéristiques de design, franchement, ce n’est pas une bonne idée. Gardez le tableau de bord un peu plus mat.
  • Le plastique ‘Piano noir’ sur le tableau de bord est luisant lui-aussi et la moindre poussière est visible, idem pour les doigts.  Si on aime sa voiture bien propre, il faut redoubler les efforts habituels.  C’est beau, mais c’est de l’ouvrage!
  • Les sièges en similicuir (ce que Toyota appelle le Softex).  C’est chaud l’été, ça ne respire pas beaucoup, surtout le dos.  J’ai eu seulement une voiture avec des sièges en cuirs et ils étaient ventilés, alors, difficile pour moi de comparer.  Avoir le choix, je pense que j’aimerais autant des sièges en tissus.
  • Les gadgets électroniques:
    • Le LDA (Lane Departure Assist).  En pratique, avec nos routes mal marquées, l’utilité est faible.  Même avec le système de correction pour ramener l’auto dans centre de la voie, les résultats sont décevants.  Il faut avoir la roue sur la ligne avant qu’on sente une tentative de l’auto de ramener dans le milieu de la voie.  Bref, après quelques utilisations, je laisse cette fonctionnalité éteinte.
    • Le radar adaptatif pour suivre sur la route.  Même au minimum de distance, c’est un brin trop loin de la voiture d’en avant, plus de 2 secondes, presque 3.  Sur l’autoroute, on se trouve loin de l’auto qui nous précède.  Dans la circulation urbaine, c’est trop loin.  S’il y a une plus voie, c’est certain qu’on se fait couper.  Toyota ont été très prudents dans leur programmation.
    • La caméra de recul.  Franchement, un peu triste.  L’image occupe environ le tiers supérieur du grand écran.  Si on ajuste le volant, aucune ligne jaune pour prédire la trajectoire.
    • Les capteurs de distance.  Pris dans la grosse circulation, je me suis retrouvé un peu proche de l’auto d’en avant.  J’ai entendu le BIP-BIP durant plusieurs minutes, pas moyen facile de l’éteindre.  Un bouton MUTE serait apprécié!
    • Le BIP-BIP du recul.  Devrait y avoir moyen de le désactiver complètement.  Le pire, c’est lorsqu’on est au téléphone et qu’on doit faire marche arrière, vraiment pas agréable pour la personne au bout de la ligne!

L’écran central une des caractéristiques que je désirais le plus.  Avec l’usage, je dois avouer que son utilisation n’est pas aussi pratique que je l’aurais cru.  Il manque des petites choses pour qu’il soit plus agréable.  Par exemple, lorsqu’on fait un appel téléphonique, on peut utiliser le bouton « décrocher » sur le volant pour initier l’appel.  Par la suite, un menu s’affiche sur l’écran pour nous permettre de choisir parmi nos favoris.  Une fois l’appel fait, il y a un symbole de retour de chariot.  Même si on appuie sur le bouton avec le même symbole sur le volant, aucun effet, il faut absolument utiliser son doigt et viser juste!  Ayant déjà eu une Camry avec un système similaire, le bouton du volant fonctionnait toujours nous ramener au menu principal.  Il semble qu’il faut apprendre à utiliser plus les commandes vocales, alors, je vais lire plus mon manuel et me pratiquer avec cela.

Le GPS.  Il faut vraiment consacrer un peu de temps au manuel, surtout si on veut l’utiliser efficacement.  Faut l’avouer, par rapport à Waze, les instructions sont bien tristounettes et bien moins détaillées.  Ce serait tellement agréable d’avoir son Waze sur ce grand écran, ou du moins, même la moitié!  Evidement, si Toyota allait vers AppleCar Play, ce serait un plus.

Je ne voudrais pas terminer ce billet avec des points négatifs seulement, car des positifs, il y en a beaucoup!

  • L’éclairage de la route au DEL est absolument super!  Sur la version Technologie, il y a en plus les lumières à brume.  On voit vraiment bien, l’éclairage est puissant, large et bien ciblé.  Un beau bravo.
  • La performance du mode EV (tout électrique).  Vraiment bien, les départs sont vifs, la reprise est très bonne.  Même sur l’autoroute, passer de 75 à 100-105 pour entrer dans circulation ne cause absolument pas de problèmes.
  • La tenue de route est excellente.  La nouvelle plate-forme TNGA apporte vraiment des grosses améliorations par rapport aux anciennes Prius.
  • La suspension indépendante aux quatre roues.  La encore, les chaussées inégales sont absorbées beaucoup plus efficacement.
  • La consommation en mode « essence » est très faible, ce qui est toujours apprécié lorsqu’on doit passer dans ce mode.
  • La vision.  On voit bien, les piliers A sont assez minces et permettent de bien voir.
  • L’aide au stationnement.  Il faut se pratiquer un peu pour savoir s’en servir efficacement et une fois mes devoirs faits, j’apprécie de plus en plus cette fonction.
  • L’aide pour éviter les collisions si le véhicule en avant freine trop rapidement.  L’apparition d’un gros FREINEZ! dans une gros rectangle rouge dans le tableau de bord et un signal sonore réveille.  Si on n’est pas assez vite, l’auto devrait freiner (je me suis pas rendu à cette étape!).  En deux occasions, j’ai été surpris et bien content de cette fonctionnalité.

Voilà, au final, ce fût un beau deux mois à utiliser et découvrir cette nouvelle Prius.  Rien qui m’a fait regretter ma décision d’avoir cette voiture.