Autonomie de la LEAF à -14°C

iC8M632IvQgA

Eh bien, un peu surprenant aujourd’hui (5 janvier 2016), suis allé dîner au St-Hubert de Boucherville (j’aime encourager ce commerce qui est avant-gardiste dans son utilisation des véhicules électriques, et, toujours un bon service), j’ai fait de l’autoroute, la 132.

Environ 18 km à parcourir.

J’ai roulé 102 sur le compteur, ce qui fait en réalité environ 95-96 km/h (un bon 5 km/h de différence entre GPS).

Parti à 79-80%, arrive au St-Hubert à 58%.  Chauffage à 21, siège chauffants en fonction.  Vent de côté arrière.

Donc, environ 20%.  

En passant, la BRCC était populaire, une iMiev y était branchée et une autre Leaf était à côté, peut-être à attendre son tour.

Pour le retour, ce fût une autre histoire.

Départ à 58%. Vent de face de travers, roule environ 100 (en vrai, 94-95) au début de l’autoroute, coincé à moins de 90 un bout, ensuite, me dégage et pour la 2e moitié, environ 107 sur le compteur, soit environ 101-102 km/h en vrai (c’est pas avec une LEAF qu’on collectionne les tickets!).  Pas de banc chauffant, température toujours à 21.

Arrive à la maison, 21%!  

Une baisse de 37%!  Presque que le double pour le même kilométrage, mais, avec des conditions changeantes.

Je m’attendais d’arriver aux alentours de 32-35%, avec le vent et tout, disons que le -12% de plus m’a surpris!

Alors, si vous avec à utiliser votre LEAF sur l’autoroute l’hiver, tenez bien compte des conditions routières, cela fait toute une différence dans votre consommation!

La LEAF demeure une bonne auto, il faut juste être conscient de ses limites!